Equipe au travail autour d'une table entourée par des machines

Industrial Tech : un secteur en plein essor

© gorodenkoff : - getty

Speedinvest, fonds d’investissement paneuropéen, et Dealroom, publient la deuxième édition de leur rapport annuel sur l'écosystème européen de l’Industrial Tech.

Ce rapport identifie 18 secteurs clés représentant 685 entreprises européennes proposant des innovations technologiques industrielles et disposant d'au moins 1 million d'euros de financement en capital-risque.

L'Industrial Tech, un secteur en plein essor

La valeur du marché des startups européennes de l’Industrial Tech a plus que doublé en 2021 pour atteindre 73,9 milliards d’euros, portée par l'accélération du rythme des investissements sur le latestage et par la maturité du secteur. L’évolution des valorisations élevées est due à l’augmentation du nombre de licornes dans différents sous-segments de l’Industrial Tech : la logistique (144 %), les achats (186 %) et la cybersécurité (325 %), sont les catégories les plus valorisées avec le pourcentage de croissance le plus élevé en 2021. Le secteur est notamment porté par l’intérêt grandissant des investisseurs pour les startups proposant des technologies en faveur de la durabilité et de la résolution des problématiques environnementales qui enregistre une augmentation des investissements de 220 % en une année, pour ce dernier segment.

L’Industrial Tech européenne compte désormais 13 licornes et des sorties de plus d'un milliard de dollars, avec la championne européenne, Celonis – évaluée à 10 milliards d'euros – qui fournit des logiciels d'exploration de processus applicables dans des domaines tels que la logistique et les achats.

D’autres entreprises telles que Autostore, la solution norvégienne d'automatisation robotique des entrepôts, rencontrent également un franc succès avec une valorisation à 7 milliards d'euros. Enfin, l’industrial tech française est portée par la licorne Ivalua, une plateforme qui permet de gérer l’ensemble des dépenses et relations avec ses fournisseurs.

Un niveau record d'investissements dans l’Industrial Tech européenne

La dernière décennie a été marquée par un niveau record d'investissements dans l’Industrial Tech européenne, avec une forte évolution entre 2014 et 2021 qui a permis d’atteindre 3,8 milliards d'euros investis. Les années 2020 et 2021 ont connu 2,5 fois plus d’augmentation, répartie entre les investissements de groupes d'investisseurs alternatifs (entreprises, CVC, capital-investissement et autres) représentant 49 % du total investi, contre 35 % en 2020. Par ailleurs, les investissements en provenance de l’étranger dans ce secteur ont plus que doublé au cours de l’année pour atteindre 56 % en 2021, contre 27 % en 2020.

Ce rapport nous confirme que cette année aura été déterminante en matière d’investissements pour l’Industrial Tech européenne. La lutte contre le réchauffement climatique est désormais une priorité pour les gouvernements et les entreprises. Pour le secteur de l'industrie qui est responsable de 38 % des émissions de CO2, améliorer les processus industriels en intégrant des nouvelles technologies devient essentiel pour résoudre le problème au niveau mondial. La croissance de cet écosystème au cours des 12 derniers mois a été impressionnante et nous sommes impatients de la poursuivre en investissant dans les futures licornes de la climate tech.

Marie-Helene Ametsreiter, Industrial Tech Lead et General Partner chez Speedinvest

L’Industrial Tech Européenne portée par le Pacte Vert

Les processus industriels qui représentent plus d'un tiers des émissions de CO2 en Europe poussent l’UE à développer des politiques pour répondre aux problématiques environnementales. Avec l’annonce du Pacte Vert l’année dernière et au travers d’initiatives telles que NextGenerationEU, l’Union Européenne entend accélérer dans la construction d’un secteur industriel numérique et vert, portée par des technologies innovantes avec pour objectif commun la décarbonation.

Les pays membres se sont engagés à consacrer plus de 2 000 milliards d’euros pour atteindre les objectifs fixés notamment dans les domaines tels que la pollution zéro, l'économie propre et circulaire, l'énergie ou encore la construction durable, la mobilité intelligente, l'alimentation, la biodiversité et la finance durable. Dans le détail, 30 % de ce budget sera consacré à la lutte contre le réchauffement climatique, un montant conséquent pour les futures entreprises de l’Industrial Tech qui pourront concentrer leurs efforts autour de ces défis.

La crise écologique représente une menace globale au niveau social et économique, exigeant de nouvelles mesures de la part des industries - l'une des principales sources d'émissions en Europe et dans le monde. Notre rapport présente des résultats encourageants aux vues du contexte actuel et met en avant l’intérêt grandissant pour le secteur de l’Industrial Tech qui dispose d’un ensemble de solutions pour décarboner l’industrie.

Yoram Wijngaarde, fondateur et PDG de Dealroom
premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.