3 bocuax avec de la nourriture à l'intérieur

Restauration d'entreprise : I-lunch épargne 2,2 tonnes de déchets plastiques en 2021

© Ella Olsson - Pexels

I-lunch, cantine d’entreprise qui a notamment mis en place un système de consigne en verre pour lutter contre la sur-production de plastique, annonce avoir réduit de 2,2 tonnes les déchets plastiques.

2023 : objectif zéro déchet

La cantine d’entreprise zéro déchet a banni les couverts et les bouteilles en plastique de ses prestations afin de proposer des couverts réutilisables ainsi que des emballages Tetra Pak et en verre recyclable. Le salarié qui réserve son repas sur la plate-forme de I-lunch avance 2€ de caution pour le contenant en verre grand modèle et 1€ pour le petit. À l’image de la consigne traditionnelle, le salarié récupère le montant de la caution une fois le contenant rendu. Ce système permet à I-lunch de récupérer, trier, laver et réutiliser les contenants des collaborateurs des dizaines de fois avant de les recycler.

En 2021, 53% des contenants utilisés par I-lunch étaient en verre réutilisable, un chiffre qui monte à 69% sur le mois d’octobre. Grâce à cela, elle a permis d’épargner 2,2 tonnes de plastiques jetables au cours de l’année. Pour aller encore plus loin, dès 2023, 100% des contenants utilisés par la start-up seront en verre, ce qui lui permettra d’atteindre son objectif de toujours, le « zéro déchet ».

Lutter contre le gaspillage alimentaire

En plus d’agir sur les déchets plastiques, I-lunch lutte contre le gaspillage alimentaire. Grâce à un algorithme prévisionnel de vente et à un système de précommande, la start-up anticipe et ajuste sa production. Ce système lui permet de maintenir sous la barre des 3%, le taux de perte alimentaire quotidien. De plus, 80% des matières premières utilisées pour cuisiner les plats et 100% pour les entrées sont issues de Beesk, distributeur qui valorise les produits hors calibre. À travers cette collaboration, les deux entreprises ont réussi à sauver 1,2 tonne de produits « hors normes » en trois mois. Afin de valoriser les invendus et les DLC courtes, la start-up propose chaque vendredi une réduction de 40% dans ses cafétérias. Enfin, des campagnes de dons aux associations sont aussi régulièrement mises en place !

Nous observons une vraie évolution sur le secteur de la restauration d’entreprise, de plus en plus de nos clients souhaitent s’orienter vers notre offre zéro déchet. Les acteurs privés sont de plus en plus conscients qu’ils ont une responsabilité sociétale et qu’elle se joue aussi sur la pause du midi.

Victoria Benhaim, fondatrice d’I-lunch.
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.