Hopital virtuel

Simango lance la création d'un hôpital en métavers

© Simango

Simango, startup rennaise développant des modules de formation de santé immersifs en réalité virtuelle ou en mobile-learning, lance son métavers : le Learning Metasystem. Un hôpital virtuel augmenté dédié à la formation du personnel soignant et médical.

Récemment mis en avant par Facebook, devenu Meta, et plusieurs géants du numérique, le métavers transforme les expériences sur écrans pour les rendre plus interactives et immersives. Avec ce nouveau projet, l'objectif de Simango est de créer « une expérience d’apprentissage grâce à un jumeau numérique, collaboratif et évolutif ». L'entreprise envisage une levée de fonds pour finaliser le développement de cet hôpital virtuel qui, à terme, certifiera les formations dans la blockchain.

Les fondations sont prêtes, tout l’enjeu du pôle R&D est de créer en 2022 des connexions entre tous ces espaces, pour ne former qu’un seul univers, un établissement de santé virtuel, dans lequel les apprenants pourront se déplacer et explorer les différentes zones pour se former.

Vincent-Dozhwal BAGOT, médecin de santé publique et CEO de Simango.

L’hôpital numérique augmenté

L’objectif est de digitaliser tous les parcours de formation des professionnels de santé pour les rendre plus efficaces, réalistes et ludiques. Fin décembre 2021, après trois ans de création, presque 100 000 apprenants ont pu bénéficier des 25 scénarios déjà disponibles.

Les 25 scénarios suivent un parcours de formation basé sur un établissement de santé dans lequel il est possible de se déplacer et de choisir le module le plus adapté. Parmi eux, la formation sur mobile pour apprendre les gestes et les protocoles liés aux prélèvements rhino-pharyngés et tests antigéniques. Un outil gratuit créé avec une ARS.

Ou encore, la découverte d’un service de réanimation en réalité virtuelle, co-construit avec le groupe Vivalto, pour les professionnels appelés en renfort dans ce contexte de crise sanitaire. Les autres scenarii reproduisent des environnements et situations réalistes : bloc opératoire, chambre de patient, infection à la Covid-19, intubation à réaliser, radioprotection, etc.

Un métavers de la santé

Si les différents métavers qui se construisent actuellement sont principalement liés aux divertissements et loisirs, Simango y voit un potentiel énorme pour créer un environnement professionnel numérique complet, afin d’exploiter les connaissances et les compétences acquises dans un monde virtuel parallèle pour les transposer dans un univers professionnel bien réel.

Télémédecine, téléconsultation, utilisation de la réalité augmentée pour les opérations chirurgicales, dématérialisation des dossiers patients, passeport de santé numérique, hypnose médicale via la réalité virtuelle, formation à l’aide de casques ou d’autres outils dématérialisés... Tout cela témoigne du virage numérique que la pandémie a accéléré. Ces différentes solutions tendent à converger vers un espace de données commun où l’interopérabilité sera la clé.

Mieux valoriser le savoir acquis en formation

Les univers numériques sont régis par un ensemble de principes, notamment la valeur des biens et objets qu’ils mettent à disposition. Dans un métavers de la formation, c’est le savoir acquis qui est la valeur. Mais comment passer d’une action de validation de la formation à une valorisation des connaissances ? Les certificats numériques répondent à ce besoin. En effet, les open-badges ou badges numériques apportent une signature, une validité, une unité de valeur à une formation (niveau de priorité, validité, type de connaissances acquises, durée du scénario, etc.). Le métavers de la formation doit donc avoir sa propre « monnaie du savoir ».

Nous ne délivrerons pas un certificat de formation, nous allons émettre un bien numérique qui aura une vraie valeur pour l’institution ou l’individu qui le recevra.

Guillaume Maquinay, directeur de Simango.

En route vers l’hôpital virtuel

La startup se fixe un délai de trois ans pour délivrer une expérience complète de formation évolutive basée sur les principes du métavers.

L’hôpital virtuel prend forme, et notre dernière levée de fonds nous permet déjà de débloquer des moyens à la hauteur de cette ambition. Ce projet est une première pour la formation en France, et se taille déjà une place parmi les métavers géants que les GAFAM / BATX sont en train de créer.

Vincent-Dozhwal BAGOT, CEO de Simango.

Simango ouvre un département spécifique de R&D métavers qui collaborera avec les équipes actuelles. Plusieurs postes sont créés : chef de projet, architecte, infographiste, ingénieurs pédagogiques… tous nécessitent des compétences inédites pour créer le futur de la formation. Dès mars 2022, l’équipe aura démarré ses premiers chantiers métavers : avatars, conditions d’accès à l’hôpital virtuel, stockage des données, badges numériques.

Les premiers livrables du Learning Metasystem arriveront à la rentrée de septembre 2022 et poseront les bases de ce nouveau mode d’apprentissage.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.