Cerveau avec une prise

Wisear lance une interface neurale pour contrôler nos appareils électroniques

© Jolygon - Getty

Et si vous pouviez contrôler vos écouteurs ou votre casque de réalité virtuelle sans les toucher ou sans même parler ? C’est désormais possible grâce à la technologie scientifiquement reconnue et bientôt brevetée de la startup Wisear.

Wisear est une startup française de « Deep Tech » développant une interface neurale qui permet à toute personne de contrôler de manière fluide et naturelle ses appareils électroniques. La jeune startup vient d'annoncer la clôture avec succès de sa levée de fonds portant son financement total à deux millions d’euros. Ce tour de table a été mené par Paris Business Angels et Kima Ventures, le fonds de Xavier Niel, avec le soutien de la BPI et permettra de démarrer la commercialisation de la toute première interface neurale, capable de contrôler écouteurs et casques de réalité augmentée / virtuelle.

Contrôler ses appareils électroniques par la pensée

Durant les deux dernières années, Wisear a validé scientifiquement les performances de son premier prototype avec des clients d’envergure internationale, d'après les fondateurs qui gardent les noms confidentiels. À la suite de cette levée, la startup est prête en 2022 à commercialiser sous licence sa technologie en s’associant aux fabricants d’écouteurs sans fil ou de casques de réalité augmentée / virtuelle.

Au cours des 30 dernières années, de nombreux efforts ont été déployés afin de rendre les interactions entre humain et machine aussi simples que possible. Depuis les premiers ordinateurs jusqu’aux montres connectées les plus récentes, les progrès sont nombreux. Mais nous sommes toujours très limités par les interfaces actuelles qui ne s'adaptent pas encore parfaitement à toutes les situations de notre vie quotidienne (par exemple lorsque nous sommes en vélo, que nous jouons à des jeux vidéo au cours desquels nos mains sont occupées, ou que l’on présente lors d’une vidéo conférence sur Zoom. Imaginez si nous pouvions contrôler nos appareils dans ces situations sans même avoir à les toucher, et que cette technologie pouvait être intégrée dans un appareil aussi petit et commun que nos écouteurs. C’est le défi que nous relevons avec Wisear.

Yacine Achiakh, co-fondateur et PDG de Wisear

Améliorer la communication Homme-Machine

Cette interface neuronale, plus rapide, privée et accessible qu’une interface tactile ou vocale, permettra d'améliorer la façon dont nous communiquons avec les machines et s’intégrera dans tous les appareils électroniques existants sur le marché.

À l’heure actuelle, les entreprises développant des dispositifs mobiles – appelés wearables – embarquant des neurotechnologies promettent souvent des résultats très ambitieux mais sans preuve réelle que cela fonctionne. Chez Wisear, nous nous concentrons avant tout sur une science avancée, appliquée et concrète et nous nous assurons depuis les premiers jours que tout ce que nous développons est validé par l’élite des chercheurs dans les domaines des interfaces Homme-Machine et neuronales. 

Alain Sirois, directeur de la technologie (CTO) de Wisear

Réinventer la façon dont nous interagissons avec le monde digital

Cette nouvelle étape de développement commercial à grande échelle a pour objectif le lancement sur le marché des premiers produits digitaux équipés de la technologie propriétaire de la startup dans les 18 mois à venir. En effet, cette nouvelle source de financement permettra à Wisear de faire évoluer son prototype d’interface digitale sans interaction tactile ou vocale vers un produit abouti et commercialisable, pouvant s’intégrer dans tout type d’écouteurs sans fil ou de casques de réalité augmentée / virtuelle disponibles aujourd’hui sur le marché.

Dans ce contexte, Wisear a recruté une équipe d’experts en data science et ingénierie produit, et s’entoure stratégiquement de conseillers spécialisés dans l’intelligence artificielle et les neurosciences. « [Ils sont] animés par la volonté de repousser les frontières de l’intelligence artificielle et d’augmenter de manière significative le nombre de signaux neuronaux pouvant être interprétés et utilisés comme des « télécommandes » de nos appareils numériques », déclare la startup dans un communiqué.

Avec la multiplication des appareils électroniques connectés à notre corps, et l'avènement des métaverses, il devient nécessaire de réinventer la façon dont nous interagissons avec le monde digital. C’est pourquoi chez Wisear nous construisons la nouvelle génération d’interface Homme-Machine qui deviendra bientôt une nouvelle norme, comme le sont devenus le clic ou la commande vocale.

Yacine Achiakh, co-fondateur et PDG de Wisear

Depuis ses débuts, Wisear a bénéficié des conseils du Dr Fabien Lotte, spécialiste en interface Homme-Machine et directeur de recherche à l’INRIA, ainsi que de chercheurs du centre Ear-EEG de l’université d’Aarhus au Danemark.

C’est toujours un plaisir de voir la recherche scientifique être appliquée de manière cohérente et être mise au service du grand public. Je suis le parcours d’Alain et Yacine depuis un bon moment déjà et je suis très impressionné par leur rigueur et leur capacité à adapter des technologies de laboratoires de pointe aux contraintes du monde réel. Cette levée de fonds sera également l’occasion pour Wisear de renforcer son conseil consultatif et scientifique avec davantage d’experts dans ces domaines.

Dr Lotte
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.