7

L'achat sur smartphone convainc 7 Français sur 10

En 2021, 68 % des Français auraient réalisé au moins un achat depuis leur portable, d'après une étude menée par Klarna. Mais que nous raconte ce chiffre ?

Alors que la COVID sévissait sur le globe, le monde du retail se préparait pour sa propre transformation. Aujourd’hui, selon Klarna, 46 % des internautes interrogés affirment préférer faire leur shopping sur leur smartphone plutôt que sur un ordinateur. Pourtant, en France, l'ordinateur conserve sa place dans la course et reste le médium de shopping préféré pour 52 % des consommateurs, face au smartphone qui attire 36 % des Français.

Par ailleurs, l’impact du COVID se fait sentir jusqu'aux habitudes d'achats. En moyenne, 68 % des consommateurs disent avoir acheté sur leur smartphone davantage qu'il y a deux ans. En France, 62 % des sondés affirment avoir été séduits par le commerce mobile durant ces deux dernières années. Parmi les plus touchés, sans surprise, la génération Z qui se positionne en haut des consommateurs sur smartphone (79 %) suivi des Millennials (77 %).

La transformation numérique ne signifie pas que les consommateurs ont cessé totalement leurs achats en magasin. Loin de là, en quête d'inspiration, la recherche en ligne – également appelée « webrooming » – joue un rôle important dans le processus d'achat en magasin.

Source : Klarna

De fait, la majorité des visites au centre commercial commencent en ligne. Pour preuve, le graphique ci-dessus montre qu'en France, en moyenne 35 % des consommateurs recherchent un produit sur leur mobile avant d'aller l'acheter en magasin. C'est particulièrement vrai pour les produits électroniques, la mode ainsi que les loisirs qui génèrent, toutes générations confondues, respectivement 42,5 %, 39 % et 39,5 % de recherches en ligne pré-achat.

La carte digitale ou l'argument de sécurité

À l'avant de cette transformation de l’expérience shopping, la carte digitale. Faites place au iWallet, au PayPal et au Paylib !  Aujourd’hui, le consommateur dit adieu au plastique et ne jure que par le portefeuille électrique. Pour preuve, 73 % des sondés comptent intégrer les cartes digitales dans leurs habitudes de shopping en ligne.

Grands amateurs de ce mode de consommation, les États-Unis se positionnent d’ailleurs comme le second consommateur de cartes virtuelles au monde, avec déjà un tiers de ses consommateurs habitués à la pratique. De nouveau sans surprise, les Millennials sont les premiers touchés avec 81 % d’entre eux préférant ce mode de paiement.

Source : Klarna

Pour 68 % des consommateurs le shopping en ligne rime surtout avec efficacité. Pour les Français, deux commodités se dégagent : la protection contre la fraude, qui séduit 64 % des Français et le doux privilège de l'anonymat (43 %).

L'avènement du e-shopping tout-en-un

Si les consommateurs ont largement adopté les applis, ils tendent à privilégier les applications tout-en-un, regroupant les achats, les paiements, la gestion des commandes, la livraison et le suivi des retours. Leur évitant d'avoir à basculer entre plusieurs applis, ces plateformes sont particulièrement adulées par la génération Z et les Millennials : en moyenne 70 % des consommateurs sont favorables à une application d'achat tout-en-un. Un chiffre qui culmine à 68 % chez les consommateurs français.

Résultat, il est devenu primordial de faire « le plus avec le moins ». Alors que 65 % des consommateurs français possèdent des applications de shopping sur leur smartphones, 83 % d'entre eux utilisent moins de cinq applications chaque semaine. De plus, 68 % préféreraient disposer d'une seule application intégrant toutes les fonctionnalités dont ils auraient besoin lors de leur shopping en ligne.

Source : Klarna

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.