Ivan-Samkov

Live shopping : comment préparer sa marque à la nouvelle génération de consommateurs

Avec Gloryparis
© Ivan Samkov

Pleines d’orgueil, certaines marques pensent pouvoir se lancer dans le grand bain en un claquement de doigts mais oublient que le live shopping est probablement l’exercice commercial le plus exigeant de tous. Voici quatre étapes à suivre.

Par Arnaud Le Bacquer, cofondateur et directeur de création chez Gloryparis

Le live shopping c’est la nouvelle mode pour vendre ses produits. En direct sur les réseaux sociaux on s’adresse à une cible plus ou moins qualifiée en espérant augmenter son chiffre d’affaires. Elle repose sur un système peu onéreux qui demande uniquement un smartphone et de la lumière.

Cultiver une vraie présence et avoir un charisme de marque en adéquation avec les gens qui vous suivent

Pour que les gens suivent votre séance de live shopping, il faut déjà qu’ils souhaitent acheter chez vous. Il est nécessaire de se faire une vraie place dans son temps d’attention pour sortir du lot dans le brouhaha constant que sont les réseaux sociaux. Alors pour cultiver sa présence, pas de secret : il faut produire du contenu en tenant compte des retours des gens qui vous suivent. Certaines plateformes digitales sont persuadées de proposer la meilleure solution et la plus immersive en oubliant que le client est juge, juré et bourreau. Il faut donc faire preuve de charisme pour que les gens soient fiers de consommer chez vous. N’oublions jamais que la vérité vient du consommateur et que c’est à lui que l’on doit plaire.

Créer une communauté forte et engagée

Aujourd’hui les gens cherchent avant tout à appartenir à une communauté. Que ce soit en leur permettant de rejoindre un « clan » dans un jeu vidéo ou encore de créer des « fan base » pour série TV, on cherche en permanence à lier les consommateurs entre eux. Le live shopping repose presque uniquement sur cet aspect. Sans communauté forte et engagée, au même titre qu’une série ou qu’un jeu vidéo, vous allez être oubliés et sûrement pour toujours. Il faut donc que vous créiez des « fans » de votre marque. En vous rapprochant d’eux vous êtes au cœur de leurs vies et plus à même de comprendre leurs besoins. Une fois que vous avez créé une base communautaire solide, le live shopping devient une opportunité atteignable.

Avoir une capacité d’innovation et de création de produits exclusifs pour créer l’événement

Ultra stimulés, les gens n’ont plus le même temps d’attention qu’auparavant. Le live shopping a le défaut de sa qualité puisqu’il nécessite deux étapes pour fonctionner : faire venir les gens et surtout, les faire rester. Pour lutter contre la diminution du temps d’attention des gens, il faut passer par un biais cognitif : la crainte. Chacune de vos prises de parole en live shopping doit être tellement porteuse d’opportunités et de nouveautés que les gens doivent craindre de les manquer. Pour cela il faut faire appel à un storytelling de marque auquel les gens souhaitent participer et leur proposer des expériences inédites, mais surtout immanquables.

Un Community Management à la pointe

Agir sur les réseaux n’a aucune utilité si vos actions ne sont pas vues. Beaucoup ont donc recours à la médiatisation sans s’assurer que le message envoyé est le bon. Cependant, rien ne vaut un contenu propriétaire qui engage naturellement sa communauté. Le management des réseaux sociaux joue un rôle crucial dans l’image que se font les gens de la marque et donc de ses produits. À l’heure de la « cancel culture » il est dans l’intérêt de toutes les marques de bien porter attention aux messages qu’elles distribuent.

Une opportunité, mais pas pour tout le monde

Le live shopping est hyper exigeant. Au-delà de son aspect DIY et ultra simple techniquement, c’est un risque pour la marque. Si l’on n’y propose aucune plus-value, il ne sert strictement à rien. Se servir du live shopping comme d’un revendeur basique c’est faire fausse route. En effet, soit la marque coche les 4 cases listées précédemment, soit ce n’est pas le cas et alors c’est une marque sans avenir au vu des habitudes de consommation des nouvelles générations. La bonne nouvelle, c’est que si la marque n’est pas prête, chez Glory nous sommes capables de vous aider à développer votre communauté et votre contenu pour créer notre fameuse onde de propagation.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.