jeune femme souriante faisant voler son écharpe

Don’t Call Me Jennyfer décide de ne pas prendre part au Black Friday

© CentralITAlliance - getty

Don’t Call Me Jennyfer décide de ne pas prendre part au Black Friday et s’engage durant cette période à sensibiliser ses jeunes clientes à la consommation raisonnée et au recyclage.

Avec sa campagne de communication décalée et volontairement provocatrice « No Black Friday » , Don’t Call Me Jennyfer, se donne pour mission de sensibiliser sa clientèle aux enjeux liés à la surconsommation et au gaspillage. Un positionnement à contre-courant assumé par l’enseigne et qui s’inscrit « dans ses engagements RSE pour promouvoir une « fast-fashion » plus durable et plus responsable » .

À cette occasion Don’t Call Me Jennyfer lance la collecte de vêtements usagés dans tous ses magasins à compter du 24 novembre 2021, et ce quelle que soit la marque.

Sensibiliser la jeune génération aux enjeux liés à la surconsommation

Chaque année en Europe, 80 % des vêtements achetés finissent à la poubelle au lieu d’être recyclés ou réutilisés. Les principales raisons sont la faible sensibilisation des consommateurs et le manque de structures de collecte dans de nombreux pays.

Grâce à son partenariat avec I:CO, acteur de la collecte de vêtements et du recyclage, Don’t Call Me Jennyfer propose désormais dans ses 256 magasins en France un service de collecte de vêtements usagés pour leur donner une nouvelle vie en les réutilisant ou en les recyclant. Cette initiative vise à sensibiliser la jeune génération aux enjeux liés à la surconsommation pour l’engager dans une consommation plus raisonnée et pour promouvoir une mode plus durable.

Don’t Call Me Jennyfer, continue de porter un discours engagé et différenciant avec un positionnement fort en cette période de Black Friday. En lançant cette campagne « No Black Friday » nous voulons sensibiliser et informer nos jeunes clientes en leur transmettant les bons messages avec un marketing responsable. En tant que marque leader et prescriptrice, Don’t Call Me Jennyfer se doit d’impulser le changement et d’agir en faveur de la transformation du secteur de la fast-fashion pour promouvoir une mode plus durable et responsable.

Elodie Chelle, Directrice des Opérations Amont et de la RSE de Don’t Call Me Jennyfer.

« No Black Friday » , une stratégie assumée

Depuis trois ans, Don’t Call Me Jennyfer a enclenché une stratégie de reconquête auprès de son cœur de cible féminin. Don’t Call Me Jennyfer a par ailleurs adopté une nouvelle politique commerciale fondée sur sa volonté de sortir l’enseigne des périodes promotionnelles incessantes du marché ainsi que sur une maîtrise raisonnée de ses stocks et de sa production. L'objectif est de réduire les volumes de quantité produites et donc le gaspillage (invendus, utilisation matières premières, etc.), mais aussi limiter l’incitation à la surconsommation en magasin. En moins de trois ans, l’enseigne a réussi à baisser de 15% ses quantités produites et de 500 tonnes le volume de stock résiduel.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.