Jeune fille avec un masque et devant un tas de déchet tenant une pancarte : Save our Planet

Une étude sur le changement climatique mondial met la pression sur la COP26

© Halfpoint - getty

Une enquête mondiale révèle que 79% des consommateurs estiment que les pays doivent unir leurs forces pour enrayer le changement climatique. Plus de la moitié (54 %) des personnes interrogées citent le changement climatique parmi les enjeux prioritaires des élections, et appellent les responsables politiques à s’associer aux entreprises et aux particuliers pour y répondre par des actes concrets.

Dans le contexte de la COP26, Dynata – plateforme de données first-party et d’insights – publie un nouveau rapport révélant que près de huit personnes sur dix dans le monde estiment que les gouvernements doivent agir et s’obliger les uns les autres à atteindre des objectifs communs en matière de changement climatique. En outre, les répondants sont d’avis qu’en unissant leurs forces pour lutter contre le changement climatique, les gouvernements, les entreprises et les particuliers verront leurs actions produire des effets plus tangibles.

Changement climatique : de la parole aux actes

Pour la classe politique, les enjeux électoraux de la lutte contre le changement climatique ne cessent de s’amplifier. En effet, 54% des 12 000 personnes interrogées indiquent que la position d’un candidat à ce sujet figure dans le top 3 de leurs priorités à l’heure de passer aux urnes – et sept sur dix estiment que les élus joignent rarement le geste à la parole en matière de climat.

Lutter contre le changement climatique

Ces conclusions – et d’autres – sont présentées dans le rapport de Dynata, Tendances mondiales de consommation : la lutte urgente contre le changement climatique, qui se penche sur l’impératif qu’ont les gouvernements, les entreprises et les particuliers à agir ensemble sans tarder pour enrayer le dérèglement climatique. Celui-ci se veut également être une réflexion sur les mesures que peuvent prendre les gouvernements, les entreprises et les particuliers face à cette menace croissante.

Le rapport met par ailleurs en exergue les points suivants :

  • Forte conviction que le changement climatique est bien réel – 84% des personnes interrogées pensent que le changement climatique est réel, et 69% en sont « 100% sûres » ou « plutôt sûres ».
  • Sentiment d’urgence à agir pour le climat, en progression ces cinq dernières années – Sept personnes sur 10 (69%) dans le monde sont d’avis qu’il est « extrêmement » ou « très » urgent d’agir pour le climat ; et 65% de celles-ci pensent que l’urgence s’est accélérée ces cinq dernières années.
  • Les entreprises doivent agir, maintenant – Pour les convaincus du changement climatique, les entreprises devraient investir dans les énergies propres et renouvelables (60%) ; adopter des pratiques commerciales durables (59%) ; et s’engager envers un objectif zéro émission nette (53%). 35% des convaincus du changement climatique estiment que les entreprises devraient exiger des comptes du gouvernement en la matière.
  • Les particuliers peuvent agir, à leur niveau – Les convaincus du changement climatique ont une idée bien précise des gestes que chacun devrait poser, notamment acheter plus « vert » (77%) et opter pour des moyens de transport plus respectueux de l’environnement (67%). Quatre personnes sur dix pensent que les consommateurs devraient agir pour influencer la politique climatique de leur gouvernement, et 24 % prônent d’effectuer des dons ou du bénévolat au sein d’associations environnementales.

Tendances mondiales de consommation : la lutte urgente contre le changement climatique, est disponible au téléchargement sur le site Internet de Dynata, et sera présenté lors d’un webinaire le 10 novembre 2021.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.