Femme tenant un appareil photo

L'application Watiz, le « Shazam de la mode »

© izusek - getty

Dénicher la référence d'un vêtement grâce à son image, c'est la promesse de Watiz. Tel un « Shazam de la mode » , l’application permet de retrouver une pièce parmi un catalogue d'un million de références. Watiz présente également les tendances du moment grâce à un mur d’inspirations.

Penser « J'adore sa veste » en croisant une passante dans la rue ou « La marque n'est pas indiquée » en regardant les réseaux sociaux, est devenu courant pour de nombreux amateurs de prêt-à-porter. D'autant plus que 50 % des Français souhaitent pouvoir faire leurs achats à n'importe quel moment et qu'ils sont 80 % à avoir déjà transformé un instant de détente en un moment de shopping sur leur téléphone. Face à cette émergence d’une nouvelle façon de consommer, liée à des micro-moments, est née l’application Watiz.

Un moteur de recherche basé sur l'image

Les fondateurs Julien Capra et Rémy Villecroze souhaitaient en finir avec ces frustrations et décident alors de créer le « Shazam de la mode »  : que l'on soit dans les rues de Paris, en vacances à l'autre bout du monde ou en train de regarder une influenceuse sur le web, il suffit de prendre une photo ou d’effectuer une capture d’écran pour avoir la réponse à sa question. Watiz offre ainsi la possibilité de connaître immédiatement une référence et de consulter sa disponibilité en ligne.

Sortie à la fin de l’année 2020 et disponible sur l’App Store et Google Play, Watiz répond à un challenge technologique. Concrètement, une fois la photo sur l’application, un premier algorithme découpe le vêtement afin de l’extraire de l’image, puis il le traduit mathématiquement et le compare avec les collections, pour proposer un résultat en seulement quelques secondes.

Plus que d'offrir une sélection exhaustive, Watiz mise sur un choix pointu et de qualité. Les vêtements triés sur le volet proviennent de 3000 marques différentes. Pas moins d’un million de références composent le catalogue. Des chaînes comme Zara, Mango ou Shein, aux maisons haut de gamme telles que The Kooples, Sandro et Maje, il existe des pièces pour tous les goûts et tous les budgets.

Une application de shopping visuel

Autre atout de l’application : la disponibilité des pièces proposées. À la différence d’un moteur de recherche, elle dirige uniquement vers des boutiques en ligne, hébergées en France, afin que l'utilisateur puisse commander directement le vêtement et le recevoir en France. Dans le cas contraire, un équivalent est toujours proposé afin d’éviter les déceptions.

Watiz abrite également une page inspiration où les utilisateurs découvrent les looks des ambassadeurs choisis, puisent des idées, sauvegardent leurs coups de cœur et s’abonnent. L’application offre même la possibilité de se familiariser avec l’univers Watiz sans inscription.

Watiz : homme, sacs et seconde main en développement

Aujourd’hui, Watiz compte 200 000 téléchargements et recense une recherche toutes les dix secondes. L’application ne compte pas arrêter là sa croissance puisque l’équipe travaille actuellement sur l’intégration de la vidéo, afin de pouvoir connaître une référence en regardant un film ou une série. Les vêtements homme et les sacs feront bientôt leur entrée.

Watiz agrandira sa sélection, très prochainement, en proposant des articles de seconde main. « Nous savons que le vintage devient de plus en plus important dans le marché du prêt-à-porter. Tel un personal shopper, nous souhaitons offrir toutes les possibilités afin de répondre à toutes les envies » , confie Rémy Villecroze, co-fondateur de Watiz.

En parallèle, l’application étudie également l’option « drive-to-store » . Les utilisateurs pourraient savoir immédiatement les disponibilités dans les boutiques les plus proches de chez eux. En mettant au point plusieurs axes, Watiz repousse les limites de l’expérience shopping.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.