Femme se brossant les dents avec une plage en arrière plan

Superbrosse : une marque de produits d’hygiène bucco-dentaire écoresponsables

© SolStock - getty

Le plastique à usage unique est peu à peu banni de notre quotidien. Ce changement s’est, dans un premier temps, noté dans le secteur de la vaisselle en plastique jetable et le plastique commence également à quitter les étals des supermarchés. Et si la prochaine révolution se passait dans notre salle de bain ?

Le plastique, le fléau du XXIème siècle

Le plastique est omniprésent dans notre quotidien. Dans le monde, la production de plastique a connu une croissance exponentielle, passant de 2,3 millions de tonnes en 1950 à 448 millions de tonnes en 2015. Malheureusement, le plastique est utilisé dans de nombreuses industries alors même qu’il est très peu recyclé. Depuis 2015, plus de 6,9 milliards de tonnes de déchets plastiques ont été produits mais seulement 9 % ont été recyclés et 12 % incinérés. Les 79 % restants ont été accumulés dans des décharges ou dans l’environnement. Et avec une durée de vie allant de 450 ans à l’infini, plus de 700 espèces marines en ont déjà ingéré et on estime qu’il y aura plus de plastique que de poissons dans les océans en 2050.

De nos jours, la première cause de production de plastique est le marché des emballages. Ce marché génère désormais plus de la moitié de tous les déchets plastiques dans le monde. Face à ce fléau, certaines entreprises cherchent à remplacer le plastique par des matières plus saines et respectueuses de l’environnement comme des matières biosourcées ou végétales. Au-delà des entreprises et du régulateur, les particuliers peuvent également jouer un rôle dans la suppression du plastique à la maison en changeant certaines de leurs habitudes.

Tas de brosse à dents

La brosse à dents, indispensable mais peu recyclée

Plus de 100 millions de brosses à dents en plastique sont jetées tous les ans en France et la majeure partie ne sont pas recyclées. En effet, les brosses à dents en plastique sont des déchets plastiques dits « complexes » , ce qui rend leur recyclage impossible dans le cycle de traitement des déchets classiques. À l’échelle mondiale, on parle de plus de 4,7 milliards de brosses à dents qui finissent ainsi dans des décharges ou dans l’environnement tous les ans.

En plus des déchets visibles (le manche, les poils et l’emballage), chaque brosse à dents en plastique génère 1,5 kg de déchets cachés lors de sa fabrication. On estime ainsi que la brosse à dents représente jusqu’à 10 kg de déchets par personne et par an, en faisant l’un des objets du quotidien les plus polluants. À cela viennent aussi s’ajouter les déchets électroniques encore plus polluants des brosses à dents électriques.

Certains acteurs du marché cherchent donc à innover dans ce domaine en proposant des alternatives aux brosses à dents 100 % plastique. Parmi les différents matériaux de remplacement du plastique, un semble émerger comme une réelle solution : le bambou.

Brosse à dents multicolore

Superbrosse, une initiative écoresponsable par abonnement

La brosse à dents écoresponsable, c’est le pari relevé par Superbrosse. La marque commercialise une brosse à dents en bambou 100 % naturel développée avec des dentistes, le tout disponible uniquement sur abonnement. Les clients (adultes et enfants) reçoivent leurs brosses à dents à intervalles réguliers (tous les 1, 2 ou 3 mois) directement dans leur boîte aux lettres. L’objectif étant d’inciter les Français à faire un geste pour l’environnement et pour leur santé sans impacter leur pouvoir d’achat.

Brosse à dents avec les poils bleu, blanc, rouge

En effet, le bambou est l’un des matériaux les plus durables au monde. Il demande très peu d’eau, il pousse sans engrais ni pesticides, il se régénère seul et à grande vitesse (c’est la plante qui pousse le plus vite au monde) et il capture 30 % de CO₂ de plus que les autres arbres. Il est aussi biodégradable et naturellement antibactérien, ce qui en fait le parfait matériau de remplacement du plastique dans la brosse à dents. La culture du bambou se faisant nécessairement en Asie, Superbrosse compense deux fois le bilan carbone de la production des brosses à dents en plantant des centaines d’arbres en France. L’entreprise reverse aussi 10 % de ses profits à des associations pour la protection des océans.

En plus d’être écologique, Superbrosse a pour mission d’améliorer l’hygiène bucco-dentaire des Français. En effet, les Français changent en moyenne de brosse à dents tous les 8 mois, quand les professionnels de la santé recommandent un changement au minimum tous les trois mois. Usée, une brosse à dents n’est plus efficace. Une brosse à dents neuve enlève ainsi jusqu’à 85 % de plaque de plus qu’une brosse à dents usagée de trois mois. Avec l’abonnement, plus besoin d’y penser, une nouvelle brosse à dents arrive automatiquement dans la boîte aux lettres quand il le faut.

À propos de Superbrosse

Superbrosse est une marque française de produits d’hygiène bucco-dentaire écoresponsables créée par Arthur Acker. En 2019, il lance le premier abonnement pour recevoir des brosses à dents à intervalles réguliers directement dans la boîte aux lettres. Une solution simple et efficace pour inciter les Français à prendre soin d’eux tout en réduisant leurs déchets plastiques.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.