BB822961-50D8-4B11-9588-A864366EC37C

Notpla remplace le plastique des emballages par des algues

© K8

Notpla, une startup londonienne, crée des sachets de thé en algues dont l'emballage se dissout au contact d’un liquide, y ajoutant des nutriments.

Des sachets dégradables

Notpla tire parti des attributs naturels des algues marines afin de développer une gamme d’emballages. D’un sachet de thé au sachet de nouilles instantanées, les emballages peuvent être mélangés à de l'eau en toute sécurité, sans ajout de saveur.

La startup londonienne utilise les phycophytes pour produire, par ailleurs, des contenants de détergents, de lessives ou encore de produits pour lave-vaisselle. En effet, ces derniers sont majoritairement faits de plastique PVA qui ne se dissout pas complètement et ils contribuent, en fin de vie, à la pollution des mers

Notpla, dont le premier produit fut une "goutte d'eau" comestible et biodégradable utilisée lors du marathon de Londres et de festivals de musique, aspire à mettre en place une production à plus grande échelle. En effet, pour un impact écologique individuel, la marque souhaite développer des paquets de livraison en algues et intégrer une capsule de détergent du même matériau aux commandes de vêtements afin de faire profiter les clients d’un premier lavage écoresponsable.

Au niveau industriel, Notpla compte fabriquer des rouleaux de film étirable qui pourrait se substituer au film plastique.

Impact des sachets de thé 

Les sachets de thé sont souvent faits de nylon ou de plastique, dont la décomposition peut avoir un effet néfaste sur l’environnement. Selon une étude publiée en 2019 par l'American Chemical Society de l’université de McGill, un sachet de thé pourrait libérer jusqu'à 11 milliards de microplastiques et 3 milliards de nanoparticules dans de l'eau chaude. 

Outre l’impact environnemental, les sachets de thé peuvent impacter notre organisme de manière considérable. En effet, une enquête menée en 2012 par Greenpeace Chine découvre neuf types de pesticides dans des sachets de thé Lipton. Alors que la législation chinoise est moins stricte qu'en Europe, le taux de méthomyl, un insecticide hautement toxique pour notre corps, trouvé dans ces sachets était 30 fois supérieur au taux autorisé en Europe.

Ainsi, pour éviter les effets des sachets de thé, il convient d’acheter son thé en vrac ou en poudre. Ce dernier garde les effets antioxydants des feuilles et est tout aussi bien absorbé par l’organisme.

L’algue, nouvel allié santé écologique

Face au chronomètre du réchauffement climatique, il est nécessaire de trouver des solutions durables et responsables. L’utilisation de l'algue comme alternative au plastique permet de non seulement réduire la production et l’utilisation de ressources fossiles comme le pétrole, utilisé pour produire du plastique, mais aussi d’empêcher le déversement de microplastiques dans l’environnement.

Alors que les enthousiastes de thé apprécient cette boisson pour ses propriétés antioxydantes, les microalgues possèdent des effets anti-inflammatoires, des bêta-carotènes, proches de la vitamine A, ainsi que des fibres qui contribuent à la stimulation des défenses naturelles. Les microalgues sont, par ailleurs, une source alternative d’omega 3 qui limite les risques de maladies cardiovasculaires.

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.